L’empereur Huangdi

On m’a raconté que dans l’antiquité les gens parvenaient à une profonde vieillesse. A notre époque contemporaine même une personne âgée de 50 ans a l’air plutôt d’une épave. Est-ce que cela est dû aux changements dans le mode vie ou bien les gens en sont les seuls responsables ?

Le médecin Cibo

Dans les temps reculés les hommes vivaient en harmonie avec le Dao, la Loi Supérieure. Ils respectaient les règles établies entre les deux forces yin et yang, menaient un mode de vie sobre, régulier et modéré. Les gens étaient en bonne santé physique, spirituelle et émotionnelle et pour cette raison vivaient jusqu’à l’âge de cent ans. De nos jours, on les voit boire des spiritueux comme de l’eau, quelquefois ils manquent de tempérance jusqu’à commettre des excès, sont à la recherche de plaisirs nouveaux et inconnus et pour cette raison ils atteignent à peine la cinquantaine.

L’Empereur Jaune Huangdi,
Suwen, Questions sur la Simplicité

 

L’ancienne vision chinoise s’appuie sur l’idée que l’homme est une part de l’Un inséparable, appelé Dao. La vie fait partie des cycles de la nature. La nature représente un système intégral régi par deux forces complémentaires mais opposées, nommées le yin et le yang. Si les éléments de la nature sont en équilibre, la vie est également harmonisée. Ce qui est bon pour la nature l’est aussi pour l’homme. Toutes les fonctions de l’organisme et de la conscience humains constituent une manifestation de l’énergie Qi ou Chi (prana, force vitale). Or cette énergie détermine la vitalité, bien qu’on soit incapable de la voir, de la mesurer ou d’y toucher. Le Qi circule dans le corps à travers un réseau de canaux appelés méridiens qui relient, en fait, des points biologiquement actifs et invisibles. En plantant des aiguilles très fines dans certains de ces points, les praticiens en acupuncture traditionnelle chinoise peuvent remédier au déséquilibre du flux de l’énergie Qi.

Les praticiens en médecine chinoise sont capables de déchiffrer les signaux d’alarme sur le corps physique avant que des altérations morphologiques n’arrivent et prévenir, quelquefois, la maladie ou entraver son évolution voire même bloquer des processus de dégénération. Les acupuncteurs peuvent concilier cette pratique avec d’autres thérapies traditionnelles chinoises dont les massages, les ventouses, la moxibustion (moxa), un régime alimentaire approprié, des exercices physiques et la méditation dans le but d’aboutir à une régénération de l’organisme radicale et rapide.